Les matériaux

L’exploration des différents matériaux pour tresser est probablement la partie la plus excitante en vannerie 🙂
On peut utiliser l’osier, ce qui est le plus commun: l’osier est le nom qu’on donne à des pousses d’un an de saule cultivé en oseraie. Mais déjà le monde de l’osier est fascinant, de par les dizaines d’espèces différentes de saule, il y a tant à explorer: les couleurs, les tailles, flexibilités…

Ensuite il y a le saule « sauvage », que l’on récolte sur des saules têtards, ou dans des terrains abandonnés, des jardins d’amis…

Mais en dehors du saule, il y a tant d’autres matériaux: l’écorce, le jonc, la massette, le noisetier, la clématite, le cornouiller, le rotin (liane d’Indonésie), les racines, le lierre… même le papier roulé en rouleaux… et tant d’autres, tant d’autres…